Location bateau saint tropez
Besoin d'un renseignement ?
Contactez-nous au
+33 (0)4 94 49 07 97
photo1 photo2 photo3 photo4 photo5 photo6 photo7 photo8

Choisissez une autre langue

fr us uk italy spain germany

NOUS CONTACTER

locaux

Mare Nostrum Saint Tropez
Quai de la Galiote
83310 MARINE DE COGOLIN

Tél : +33 (0)4 94 49 07 97
Mobile : +33 (0)6 88 49 82 03 contact@marenostrum-yachts.com

Alexandre
Herenger
+33 06 88 49 82 03
fr fr

.

ACTUALITES

Crowline 264 CR dans le var

vignette

Basée dans l'Illinois, non loin de St Louis, cette marque américaine cultive depuis des dizaines d'années un véritable savoir-faire. La gamme s'articule aujourd'hui autour de cinq séries et s'étale de 5,50 à 11 mètres. La famille Cruiser compte à elle seule cinq bateaux, dont le 264 CR qui occupe la place de benjamin.
Doté d'une ligne de pont assez haute, d'un hublot sur le côté et d'un panneau de pont qui trahissent une belle habitabilité, le Crownline est incontestablement à classer dans la famille des cruisers, voire des sports cruisers. Pourtant, avec ses 8,02 mètres, le 264 CR fait figure de petit poucet d'une catégorie qui démarre généralement entre 8,50 et 9 mètres. Une taille modeste qui influe directement sur son design même si Crownline réussit là à faire un bateau habitable qui conserve des lignes fluides. L'étrave haute se poursuit ainsi par le pont avant sur lequel on peut mettre un bain de soleil. Vient ensuite le pare-brise profilé dont les montants rejoignent sur l'arrière la ligne de pont avant que cette dernière parte rejoindre le niveau de la mer dans un bel arrondi. Une plateforme de bain aux dimensions généreuses complète le tableau offrant au 264 CR une certaine élégance, notamment avec la coque noire. Un petit hublot sur chaque bord et un panneau de pont évoque la cabine et des ouïes aux contours chromés finissent avantageusement le look de ce navire.

Une ligne classique, mais élégante

À l'intérieur, on retrouve les grands principes de ce type de bateau avec notamment une banquette arrière généreuse et modulable faisant tantôt office de banquette (vers l'intérieur ou vers l'extérieur), de coin-repas avec la table ou encore de bain de soleil pour deux personnes. En outre, se cache sous ce mobilier un coffre avec évacuation, idéal pour ranger le matériel de ski ou les palmes, et, un étage en dessous, la cale moteur offre quant a elle un bel espace de travail. Qui plus est, cette position permet d'améliorer l'insonorisation. Juste devant, un double siège permet de piloter confortablement et au besoin, il pivote à 180 • pour composer un salon de pont. Sur bâbord, on trouve un petit bloc pour l'évier et un éventuel réfrigérateur et enfin une confortable méridienne avec main courante n'attend que vous.
Une porte coulissante comprenant un escalier donne accès à la cabine. En dépit d'une taille modeste, le Crownline se montre d'entrée très accueillant. Outre la hauteur sous barrot, plutôt généreuse, on y trouve un carré transformable en lit double, un coin-cuisine avec plaque de cuisson, évier, réfrigérateur et four micro-onde ou encore une véritable cabinet de toilette fermé avec WC, lavabo, douchette et même un hublot. Quelques équipements et rangements permettent de ranger les effets personnels même si, taille oblige, ce n'est pas franchement le point fort du bateau. Au pire, on pourra se rabattre sur la mid-cabin nichée sous le cockpit. Modeste (1,02 de large et 49 centimètres de hauteur), cette cabine souffre surtout de son manque d'éclairage. On la réservera donc aux dépannages ou au rangement.

Des performances dans la norme.

Côté ambiance, le Crownline conserve ses gênes américains même si, avouons-le, l'ensemble reste assez sobre. À l'inverse, on apprécie la présentation et la qualité des finitions et surtout l'équipement complet puisque réfrigérateur, eau chaude, flaps, réchaud, WC, échelle de bain ou encore chauffe-eau font partie de la finition de base.
Cruiser oblige, le 264 CR est relativement haut perché sur l'eau. Un fardage qui se fait sentir notamment en courbe, mais cela constitue une attitude normale pour ce genre de bateau. Pour autant, la gîte reste très limitée et à aucun moment on a le sentiment d'être en déséquilibre au point même de rendre presque inutile l'usage des flaps. En revanche, mauvais point pour la position de conduite assise où la visibilité est quasiment nulle. Passé ce détail, on trouve vite ses marques au volant, car les commandes tombent bien sous la main et le bateau se montre assez confortable en route, profitant d'un V de carène bien marqué. Ceux qui prétendent qu'il s'agit d'un bateau de lac devront revoir leur copie. Niveau performances, le CR est dans la bonne moyenne. Equipé du moteur Mercruiser 5,7 L de 300 ch, il croise à environ 20 nœuds et peut atteindre 34 nœuds. vitesses en adéquation avec son programme familial et qui autorisent le cabotage de en port. Pour les amoureux de la puissance chantier propose jusqu'à 380 ch, mais cela paraît pas vraiment nécessaire.

.
Actualité Précédente Toutes les actualités Actualité Suivante